3 févr. 2015

Déménager vers la France // le casse-tête

Pour le déménagement "aller", on ne s'était pas posé beaucoup de questions. Tout était payé, alors on a pratiquement tout emmené en se disant que pour le retour, on verrait à ce moment là. Maintenant qu'on y est, et qu'il faut commencer à réfléchir aux modalités, je me dis de plus en plus que ce n'était finalement pas une super idée. Alors, quand c'est de sa poche, comment on déménage ? Bonne question.




A force de retourner la question dans tous les sens, d'harpenter l'appartement en classant nos affaires dans différentes catégories allant de "crucial" à "mais d'où il vient ce truc, pourquoi j'ai ça moi ? ", j'en suis venue à la conclusion que plusieurs options s'offrent à nous : 


1. Le tout compris : faire appel à un déménageur

  • points + : la tranquilité, on se contente de faire les cartons et pour le reste, c'est son problème, à l'arrivée, on récupère toutes nos affaires.
  • point - : le prix, exhorbitant, entre 6 000 et 9 000$ pour 20 petits mètres cubes d'ikéa, majoritairement. Autant dire que tout racheter neuf est moins cher. Et toute cette paperasse à remplir...



2. Couper la poire en deux : vendre les plus gros meubles et déménager seulement les affaires personnelles avec un professionnel 

  • points + : le prix : moins de poids, moins de volume donc une facture moins salée
  • point - : le prix : ça reste très élevé pour quelques mugs et des bibelots.



3. A l'arrache : vendre les meubles et revenir avec deux valises chacun.

  • points + : le prix : le surplus de bagages reste la solution la plus économique et on n'aurait pas à attendre deux mois pour avoir nos affaires. Pas de papiers à remplir, la liberté !
  • point - : aucune garantie de vendre nos meubles à temps et franchement, ce serait dommage de les jeter


4. Option improbable mais qui serait vraiment super cool : la boîte de Lionel nous re-paye le déménagement.

  • Faut pas trop rêver.


Après des semaines à changer d'avis tous les jours, voire même plusieurs fois par jours, on s'est décidé pour l'option numéro 3.



Prendre une décision de manière réfléchie



La volonté de prendre la meilleure décision possible m'a poussée à faire des recherches sur internet. Beaucoup. Et des tableaux excel. Beaucoup. J'ai dû remplir une bonne trentaine de formulaires de demandes de devis sur des sites de déménageurs ou de transporteurs. Taux de retour très faible, seulement 3 devis peu engageants et une seule visite d'estimation. Semi-échec.

Pour l'envoi de colis, c'est un peu plus simple puisque les sites internet proposent des estimations quasi-immédiates en ligne. Je suis quand même allée à la poste demander des précisions sur leur prestation. Erreur. La guichetière me demandait des informations bien trop précises, j'ai eu beau lui expliquer que je voulais une estimation, rien n'y a fait. Finalement, quand je lui ai demandé le tarif et qu'elle m'a répondu qu'il dépendait du poids sans rien ajouter, j'ai compris qu'il était temps de partir. Heureusement, j'ai pu par la suite trouver toutes ces informations sur internet. Le contact humain, c'est surfait. 



Une expérience : vendre des meubles d'occasion en Californie


Je m'attendais à quelque chose de long et pénible, des heures passées au téléphone et à répondre à des mails de négociation de tarifs (je suis très mauvaise à cette exercice), un sentiment né des premières annonces que j'avais mises en ligne début décembre et qui avaient fait un flop lamentable : 0 réponse. J'ai repris mon courage à deux mains et ai remis la quai-intégralité de mon appartement en ligne dès le 1er janvier, histoire de bien commencer l'année, et de me laisser du temps pour tout écouler. Résultat : en 2 jours tout avait disparu. À mon grand étonnement et sans la moindre négociation. Fort heureusement, il nous restait deux matelas gonflables qui ont fait office de lit et de canapé.

Bon à savoir : pour l'américain, n'importe quel moment est le bon moment pour passer chercher un meuble : le soir à 21h30, le 1er janvier à 9h du matin, .... Et avec ça, seuls deux ou trois acheteurs flaky (comprendre : qui donnent rendez-vous et ne viennent jamais). 2015 ne sera pas flaky. Même les livres et les casseroles ont trouvé preneur, gros coup de bol.



Le défi : faire rentrer notre appartement dans 4 valises


Deux valises de 23kg plus un bagage de cabine de 7kg par personne : on est large ! C'est ce que je me disais, pauvre innocente, avant de commencer à empaqueter. On a consacré un samedi entier à faire un crash test valises. Toutes les années passée à jouer à Tetris trouvent enfin leur utilité. On rentre, on sort, on case, on pèse. Le résultat était plutôt désespérant : les valises étaient bien bombées mais le tas de trucs à emmener absolument, lui, ne diminuait pas de volumes. Pas moyen d'y couper, il va falloir envoyer quelques colis par la poste.





7 commentaires:

  1. Mon Petit Seattle : Avez-vous regardé le prix des billets par IcelandAir? C'est souvent moins cher et vous avez droit à 2 valises par personnes. Nous, on a très souvent fait cela de Seattle et le temps de connection à Reykjavik est de moins d'une heure.

    RépondreSupprimer
  2. Bon courage les enfants! C'est pas gagné, surtout pour celui qui reste! Lol! Mais ça va le faire! bisous! Aline et la smala.

    RépondreSupprimer
  3. Je pensais à ce détail la semaine dernière. Qu'est-ce qu'on fera de tout ce qui rempli notre maison le jour où l'on partira ?
    En quittant Paris, je m'étais promise de faire du tri régulièrement. On avait tellement galéré à vider notre appart ! Autant te dire que j'ai échoué ! Mais vendredi, j'ai enfin vendu une lampe dont on ne servait pas. Nouvelle promesse : je vais continuer sur cette lancée...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sage décision ! C'est effectivement quelque chose qui mériterait d'être fait régulièrement, on accumule tellement vite !

      Supprimer
  4. Et prendre un bagage en soute supplémentaire ne reviendrait pas à moins cher que tout renvoyer par la poste ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pensé à cette option, mais je n'ai droit qu'à 2 valises, pas une de plus. En plus, je voyage seule, alors je me vois mal trimballer 3 ou 4 énormes valises ! Les tarifs online d'USPS ne sont bizarrement pas exorbitants pour tout ce qu'on a à envoyer, on s'en sort plutôt pas mal.

      Supprimer
  5. Nous, c'est l'inverse, on reste aux US mais certaines de nos affaires étaient restées en France alors on a expédié une malle de 38kg pour un peu moins de 300€ de mémoire via http://www.envoimoinscher.com/colis/
    Je sais pas si ça peut t'aider !?
    Bon retour ��

    RépondreSupprimer