22 sept. 2014

Une semaine au Lake Tahoe // Bilan mitigé

Cet été, comme beaucoup de californiens, on a quitté les collines oranges et brulées de la vallée pour les forêts verdoyantes du nord de la Californie : direction le Lake Tahoe. Toutes les personnes à qui on avait parlé de ce voyage s'accordaient sur le fait que c'était très beau. En effet, le lac est magnifique. Mais cette semaine de vacances me laisse un sentiment nuancé.



Tentatives d'explications.



J'ai aimé



Emerald Bay

L'attraction principale à ne pas louper au Lake Tahoe. Ses eaux cristalines couleur emeraude, son île, Fannette Island, sa maison aux inspirations viking. La route pour s'y rendre depuis South Lake Tahoe est un peu casse gueule mais les panoramas sont magnifiques. Accrochée à la montagne, la route surplombe littéralement la baie, c'est splendide.




En 1929, Mrs. Lora Josephine Knight, épouse d'un riche avocat, fait construire une maison de vacances à Emerald Bay, en face du lac. Bâptisée Vinkingsholm, la bâtisse est une sorte de château  d'inspiration suédoise.




En louant un kayak, on peut se rendre sur Fannette Island en quelques coups de pagaie et explorer la Tea House en ruine de la milliardaire. On a fait des infidélités au pédalo, le kayak, c'est plus rapide. Je n'arrêtais plus de mitrailler tellement tout était joli, même s'il était parfois difficile de n'avoir personne sur ses clichés : on était samedi, le lac et la petite île étaient surpeuplés.




Le kayak, une révélation, j'ai adoré. Sauf la partie où on se prend de bons coups de soleil sur les pieds parce qu'on n'a pas pensé à la badigeonner de crème solaire. Mais sinon, c'était top.




Depuis l'eau, le point de vue sur les montagnes environnantes est superbe.




Après deux heures à pagayer sous le soleil, on pensait lézarder sur le sable et se baigner dans le lac quand vraiment la chaleur deviendrait insupportable. C'était sans compter sur les eaux glaciales du lac. J'ai fait un effort surhumain pour arriver à mi-mollet.




Les sentiers de randonnée et notamment Fallen Leaf Trail


En matière de randonnée, il y a de quoi faire à Lake Tahoe. Nous en avons parcouru quelques uns dont Fallen Leaf Trail et ses panoramas à couper le souffle. La marche était un peu physique mais vallait tous les efforts.




Le lac d'un bleu profond d'un côté, une forêt dense verte et brune de l'autre et au milieu, un chemin de rochers gris. Superbe palette. Le chemin mène à un petit lac en altitude. Il monte encore plus haut dans la montagne, mais j'ai préféré en rester là.






Tallac historic site

Près de Camp Richardson, il est possible de visiter Tallac Historic Site, une sorte d'éco-musée composé de bâtiments construits par les riches touristes de Lake Tahoe du début du XXème siècle.




Des maisons en bois cossues posées sur les plages de sable du lac, un petit village dont on peut visiter les différentes habitations. Le tout fait beaucoup moins carton-pâte que ce à quoi je m'attendais, les restaurations sont plutôt réussies.




J'ai trouvé cet aperçu du début du siècle très sympa, mais j'aurais aimé pouvoir visiter quelques chose d'équivalent à propos des indiens qui vivaient au bord du lac avant. Mais comme souvent aux Etats-Unis, tout ce qui touche aux Indiens semble tabou.



****


Je n'ai pas aimé



South Lake Tahoe

Touriste n'a jamais été un gros mot pour moi. A South Lake Tahoe, il l'est devenu. La ville est sururbanisée, embouteillée, factice et vulgaire. En son centre, Heavenly Village est une sorte de reconstruction de chalets alpins remplis de commerces. De loin, le séjour le plus touristique qu'on ait fait, au sens le plus péjoratif du terme. On vous prend pour un pigeon et on ne s'en cache même pas, comme cette fois où nous avons presque dû payer le parking pour aller au restaurant. Inouï. Heureusement, la première heure était gratuite et le restaurant vide. On a filé fissa.






La nourriture

Se nourrir dans les restaurants environnants s'est révélé difficile. Le choix n'est pas varié et effet touriste-pigeon oblige, les prix sont plutôt élevés pour une qualité médiocre. De nombreuses heures ont été passées dans les méandres d'internet pour trouver de bonnes addresses. Et malgré tout, on n'a pas pû échapper à la pizza et au burger.

Manger au restaurant régulièrement m'ennuie très rapidement. Pour varier un peu, et aussi parce que le midi pic-niquer était plus commode, voire nécessaire dans beaucoup d'endroits, on s'est tourné vers les sandwichs et salades à emporter des supermarchés. Pas franchement une réussite non plus.

Nous avons été d'autant plus surpris que pendant notre road trip dans l'Ouest américain, nous n'avions pas été confronté à ça. Même dans les coins les plus paumés, on avait globalement bien mangé, pic-nique hôtel inclus. Un point positif néanmoins, les glaces du Ice Cream Parlour à Camp Richardson. Absolument énormes, même pour les standards américains et délicieuses.



Gondola ride

L'attraction phare de Heavenly Village : le téléphérique. La vue depuis la plate-forme d'observation est en effet très belle mais ne vaut pas les 40$ par personne du trajet.




Nous avons ensuite pris un deuxième télésiège jusqu'au sommet et là, c'était pire. On est arrivé sur une plate-forme où sont installés des jeux pour les enfants et des restaurants. On a voulu tenter les chemins de randonnée mais on a rapidement fait demi-tour. Des travaux étaient en cours un peu plus loin, marcher à côté de camions n'a rien de vraiment intéressant.




Bilan


Si ce voyage était à refaire, je louerais une cabane dans les bois à Camp Richardson et plus une chambre d'hôtel à South Lake Tahoe. Pour un prix quasiment identique, on aurait pû se la jouer Davy Crocket à quelques pas d'une plage de sable et avec tout le confort moderne. Classe.

D'après mes guides touristiques, il y a largement de quoi faire pour une semaine au Lake Tahoe. Je ne suis pas tout à fait d'accord. À refaire, j'aurais nettement raccourci la durée du séjour. Trois jours sont suffisants je pense si on reste au même endroit du lac. Pour des sejours d'une durée plus importante, il faudrait se déplacer autour du lac, faire un genre de mini-road trip en changeant régulièrement de lieu.




Je veux y aller !



Le Lake Tahoe, c'est ici
Plus d'infos sur Vikingsholm et sur Tallac Historic Site



3 commentaires:

  1. Hello,
    Vous savez, j'ai dû prendre un prêt vacancessur https://www.sofinco.fr/projet-credit/pret-vacances.htm rien que pour avoir la chance de découvrir cet endroit. Ma fille de 13 ans a toujours voulu y aller depuis qu'elle a vu un documentaire sur ce lac et l'an dernier j'ai voulu lui faire plaisir, déjà que ça n'allait pas trop depuis que sa mère est partie. Ce que nous avons le plus aimé, c'est le kayak tout comme vous, dans cette eau glacée. Heureusement pour nous, nous avions notre crème solaire. Les randonnées étaient super et nous avons fait des photos tout simplement magiques. Il est vrai que la petite ville est un peu trop « posh », mais ma fille a quand même apprécié.

    RépondreSupprimer
  2. Ah c'est bon à savoir... c'est qu'on avait crû comprendre pour le côté ultra-touristique du Sud... On n'a pas encore réussi à mettre les pieds par là-bas car c'est souvent blindé !! Il faut s'y prendre très en amont pour réserver quelque chose :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai jamais vu un truc pareil : la ville est une succession d'hôtels-motels et de restaurants. Si vous voulez vraiment aller au sud du lac, je vous conseille de regarder du côté de Camp Ridchardson. Dans mes guides, c'était présenté comme un lieu où on peut louer des emplacements de camping, mais en fait c'est beaucoup plus que ça. On peut y louer des cabanes dans les bois (pour le même prix qu'une chambre d'hôtel), il y a une superette, un restau et même un hôtel. Et franchement, c'est très sympa. Je regrette qu'on ne soit pas allés là-bas plutôt qu'à South Lake Tahoe. Emerald Bay est vraiment magnifique, il faut y passer quand on est dans le coin ! Mais faire le tour du lac doit aussi être sympa.

      Supprimer